Mes droits

La résidence étudiante, un bon investissement à l'abri du fisc

La résidence étudiante est un investissement qui a connu un grand succès au début des années 90 mais très vite, elle connaît un déclin. Depuis quelques années, il semble que le marché reprend le cours. Face à la demande, ce domaine va prendre un grand élan. Chaque année plus d’un million d’étudiants se ruent sur le marché de la location et d’un autre côté, on compte à peu près de 340 000 logements étudiants et ce chiffre présente tous les logements sociaux et privés. Les pouvoirs publics ressentent parfaitement ce déséquilibre et ont manifesté à ce que les offres en résidence étudiante soient doublées d’ici 2020, ce qui est encore loin du compte.

   

Un champ libre pour les investisseurs.

Pour l’année universitaire de 2011, seules 54 nouvelles résidences ont été mis sur le marché et parmi ces logements, 38 sont gérés par des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires. Les promoteurs en immobilier ont bien compris l’ampleur de l’enjeu et sont entré en jeu. Leur investissement en résidence étudiantedemeure la plupart du temps dans les grandes villes universitaires. Ce type d’investissement peut être intéressant car l’investisseur en question peut être soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux. Ce régime lui permet de déduire les charges d’entretien, les impôts locaux, les intérêts d’emprunts et même l’amortissement du bien.

La réalité dans une résidence étudiante.

Selon la taille de la résidence étudiante, la plus grande peut comporter jusqu’à 100 studios. Ces derniers ont une surface entre 18 à 20 m2. Comme les étudiants passent la plupart de leur temps en cours et en recherche, les résidences proposent des services pour faciliter le quotidien des étudiants. Selon le budget de l’étudiant, la résidence peut se charger de son petit déjeuner le matin, de son linge sale et peut même jusqu’à leur offrir une connexion internet haut débit. Dans certaines résidences étudiantes, il peut même avoir des salles d’étude et des salles de sport. Tout ceci nécessite une gestion et l’investisseur n’en aura pas le temps. La résidence étudiante est alors confiée par un bail commercial à un exploitant de la résidence, qui à son tour louera les studios à des étudiants.

A lire aussi sur Mes droits

  1. 20 Fév. 2014Portail du droit1362 hits