Mes droits
Publié le - 716 hits -

Connaitre les contraintes et avantages avant de souscrire en PERP

Le PERP ou plan de retraite populaire continue de susciter l’engouement des épargnants. Ce mode de placement constitue effectivement une manière de bien préparer le départ à la retraite. Il a même plusieurs avantages. Cependant, il comporte quelques contraintes à bien connaitre avant de s’engager.

Un fond bloqué en perp

Le plan d’épargne retraite populaire varie d’une institution à un autre. Toutefois, le principe et les contraintes restent plus ou moins les mêmes. Le souscripteur s’engage à verser de manière régulière une certaine somme dont le minimum est fixé par contrat. Ce fond restera bloqué jusqu’au jour de départ à la retraite, sauf en situation exceptionnelle. Cela implique par exemple des évènements majeurs comme le décès ou l’invalidité de l’épargnant ou de son conjoint.

Quelques risques et incertitudes pour l’épargnant

Exceptionnellement, avec l’accord du client, les institutions peuvent placer les fonds en bourses. Le capital sera alors comptabilisé en titres. Sinon, tout perp occasionne des frais de gestion. La retenue d’un petit pourcentage peut même se faire lors du versement de la rente mensuelle. Puis, le souscripteur a la possibilité de transférer cette rente à sa compagne à condition de percevoir une somme réduite. D’ailleurs, le montant exact des rentes viagères à percevoir restera impossible à connaitre à l’avance. Les intérêts générés par l’épargne feront l’objet d’impôts à taux variable.

Multiples avantages de plan d’épargne retraite populaire

Avec les réformes récentes, le perp présente surtout quelques avantages fiscaux indéniables. En effet, la défiscalisation occasionnée sera plus significative si le contribuable se trouve en haut du barème pour ses impôts. L’économie d’impôts réalisée n’entre pas en compte dans le plafonnement maximum à 10.000 euros/an. Sinon, 20 % du capital sera débloqué dès le départ à la retraite. Pour l’épargnant qui achète pour la première fois un logement pour une résidence principale, davantage de fonds seront débloqués. Les dépôts restent libres et sans plafonnement. Le retraité a la certitude d’avoir un complément de revenu.