Mes droits
Publié le - 114 hits -

L’arrivée de l’automatisation à l’environnement du travail

L’intégration de l’IA et des machines des tâches au travail se fait de plus en plus courante, pour toucher des métiers artisanaux. Effectivement, lorsque l’on parle d’automatisation de tâches répétitives, on pense à l’augmentation des cadences, le licenciement de travailleurs etc.… De nos jours, chez MKT Lines, nous avons l’intime conviction que l’automatisation soulage l’homme de ses activités ingrates !

La robotisation intimement liée au développement économique et industriel.

L’automatisation trouve ses origines les plus lointaines, dans le développement d’automates, dont les premiers modèles ont été créé à l’Antiquité ! Ces méthodes ont depuis pris une autre dimension, surtout durant le siècle dernier avec par exemple l’industrie de l’automobile et les usines de Ford aux Etats-Unis, qui mettaient en pratique les enseignements du taylorisme ! Les automates exécutent des tâches ennuyeuses et répétitives ! L’automatisation a augmenté le rythme de production comme elle a réduit de façon significative la pénibilité et le nombre d’heures de travail !

L’utilisation de robots industriels ne représente en réalité qu’une partie, la plus visible certes, d’un phénomène de plus grande ampleur qui concerne en même temps l’évolution des techniques de production et l’organisation du travail. Aujourd’hui, son utilité est visible partout, elle nous permet de laver nos vêtements, faire le café… et un accès plus facile à l’information en temps réel dans le monde…Autant de confort et de facilité pour l’homme !

Sur le web

Sur un autre plan, l’étape la plus importante dans l’histoire de la robotisation reste sans doute l’informatique ! Elle désigne l’automatisation du traitement des informations par un système concret (machine) ou abstrait. Depuis, ce secteur observe une évolution constante, il suffit de comparer les sites web d’aujourd’hui et ceux d’il y a dix ans pour s’en rendre compte et imaginer à quoi vont ressembler les sites des années à venir.

Nous sommes passés de simples documents en ligne à des site web offrant des fonctionnalités multiples et spécialisées, comme les sites de e-commerce. Ce qui a lancé et grandement simplifié la conception des sites est notamment la création des CMS (Outils de création et de gestion de sites web), qui a permis d’automatiser la création des pages HTML. L’augmentation des NTIC est liée à l’accès aisé à ces outils et à la facilité d’utilisation des sites d’aujourd’hui ; elle a donné naissance au marché en ligne. Les sociétés qui y sont présentes, sont de ce fait extrêmement dépendantes de la popularité de leurs sites !

De nos jours, il existe plusieurs CMS, les plus connus sontWordPress, Joomla, Drupal ou encore Prestashop, le CMS français de création de site e-commerce. Ces différentes mutations qui se sont enchainées sur le marché du web, ont créé de la richesse, grâce à l’automatisation toujours, de quoi faire taire des voix hostiles à l’évolution technique, pour revenir à la question de départ. D’ailleurs cet Maître Ronit Antebi avocat à Vallauris en parle sur son site internet.

MKT Lines, l’automatisation au cœur de l’innovation SEO

MKT Lines s’est intéressée depuis sa création, il y a 10 ans, aux stratégies web des différentes structures et agences. Nous avons constaté qu’en France, contrairement à nombre d’entreprises américaines, le secteur du web est victime d’un dogmatisme conservateur, où l’on a du mal à admettre la nécessité d’avoir recours à l’IA.

L’agence MKT Lines a intégré depuis sa création, la robotisation dans son activité, le référencement naturel en somme. Elle a ainsi développé des outils innovants qui ont pu voir le jour grâce à dix ans de R&D. Ces outils logiciels MyOptim et son service MKT900 s’inscrivent en marge de ces pratiques et proposent de remplacer un travail manuel laborieux par des outils innovants, automatiques et efficaces, comme peuvent le faire aux Etats-Unis des structures établies comme RIO SEO.

Le milieu du référencement naturel sur le web est un milieu dépendant des moteurs de recherche, ces derniers comme leur nom l’indique sont des automates qui analysent le web en suivant des méthodes d’interprétation humaine. Les référenceurs français continuent de réaliser manuellement un grand nombre de tâche : serait-ce pour faire suivre à des humains des méthodes de travail de robot ? Ou encore pour le plaisir d’exécuter des tâches répétitives ? Notre réflexion s’est donc portée sur la robotisation de certaines actions laborieuses et répétitives afin de libérer du temps pour les actions à forte valeur ajoutée toujours nécessaire au référencement, où l’homme reprend tout son sens : choix de mots-clés, stratégie de contenu, rédaction…

Les humains sont faits pour se comprendre, Les robots aussi.