Mes droits
Publié le - 1611 hits -

Les avantages et les inconvénients de la loi girardin

La loi girardin a été mise en place pour faire bénéficier à tous les investisseurs en Dom-Tom une défiscalisation sans égale. C’est en effet le seul produit de défiscalisation qui permet le dépassement du plafond global des niches fiscales. Ainsi, vous pouvez investir autant que vous voulez, avec une somme importante tout en bénéficiant d’une défiscalisation dans l’immédiat. Vous pouvez contacter un organisme de défiscalisation pour être conseillé dans les moindres détails de votre investissement.

Quelques informations sur la défiscalisation girardin

D’abord, l’investissement se déroule normalement sur cinq ans. Toutefois, la totalité de la réduction d’impôt qui s’élève à 120 % du montant investi est acquise dès la première année de l’investissement. Aussi, vos parts dans l’investissement même peuvent être allégées grâce à la SNC (Société en Nom Collectif). Vous allez louer vos matériels d’exploitation auprès de cette société pendant 5 ans avant d’en devenir complètement le propriétaire. Pour cela, vous investirez en trilogie avec des organismes de financement que sont dans la plupart du temps une banque et des investisseurs métropolitains.

Les risques d’un investissement girardin

Aucun investissement n’est sans risque. Ainsi, face aux nombreux avantages que propose la loi girardin, les inconvénients n’en sont pas moindres. Vous pouvez risquer à tout moment une requalification fiscale selon vos activités. Votre droit à la défiscalisation girardin peut donc être retiré. Sachez quand même que ce risque n’est pas très important. En effet, la loi girardin est valable uniquement aux investisseurs moyennement ou fortement imposés. La loi girardin ne vous sera pas non plus profitable si vous ne respectez pas au fur et à mesure votre plan de financement. Ce sera également le cas si vos biens/matériels loués ne sont pas équitablement ou positivement exploités ou si votre locataire est défaillant.

Deux options de la loi girardin

Ces avantages comme ces inconvénients restent à peu près les mêmes quel que soit le type d’engagement que vous choisissez. Il y a d’un côté le montage girardin avec agrément et le montage girardin sans agrément d’un autre côté. Le premier est destiné aux investissements dépassant les 250 000 euros et il est à noter que votre dossier doit être validé par les bureaux d’agrément de l’administration fiscale. Le second pour sa part est pour ceux en dessous de 250 000 euros.