Mes droits
Publié le - 20 hits -

Investir dans la pierre papier pour sa future retraite ?

Vous aussi, votre objectif est d’anticiper sereinement et efficacement votre retraite ? Pourquoi ne pas songer à placer votre argent dans des produits plus dynamiques au lieu de les laisser dormir dans un produit d’épargne classique ? Songez à la pierre-papier, de laquelle vous ne tirerez que de multiples avantages.

L'Argent, Accueil, Pièce De Monnaie

La pierre-papier, c’est quoi ?

C’est de l’immobilier (la pierre) qui est géré par un professionnel et qui fait profiter de ses revenus locatifs aux investisseurs. Pour cela, ces derniers souscrivent à des titres de propriété (le papier). Il en existe plusieurs catégories, dont les plus connues sont les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), suivies des organismes de placement collectif immobilier (OPCI). La pierre-papier évolue et donne naissance aux sociétés d’investissement immobilier cotées (SCII). Sans oublier les sociétés civiles immobilières.

Quels sont les avantages que vous pouvez tirer de la pierre-papier ?

  • Citons, outre la gestion déléguée, la perception de revenus locatifs de manière régulière
  • Les rendements sont aussi meilleurs que pour la pierre physique – sauf pour les OPCI dont les valeurs fluctuent au gré de celles des actifs qui la composent : les actions et les obligations
  • Le parc immobilier est diversifié, de même que les locataires, d’où une meilleure répartition des risques encourus

Pourquoi choisir la pierre-papier pour préparer ses vieux jours ?

Comme indiqué ci-dessus, ces placements produisent des loyers, donc des compléments de revenus qui peuvent être utilisés de deux manières différentes pour sa retraite.

Première option : la préparation de la retraite pendant la phase de la vie active. Ces revenus seront logés dans un produit d’épargne comme l’assurance-vie afin de profiter de beaucoup plus d’avantages encore, comme l’exonération d’impôt sur le revenu afférent à ces dividendes. Ceux-ci permettent même de défiscaliser puisqu’ils vont diminuer le montant de l’imposition, au même titre que les primes de versement pour la retraite. Au bout d’une certaine période, le capital formé sera retiré pour financer l’achat d’un immobilier physique ou autre. Mais il pourra aussi loger dans l’assurance-vie sur le très long terme pour être débloqué seulement au moment du départ à la retraite. Dans ce cas, la sortie se fera en rentes viagères.

Seconde option : si vous êtes déjà à la retraite, rien ne vous empêche de souscrire à la pierre-papier afin d’utiliser directement les dividendes pour compléter votre pension ou votre retraite de base. Vous les percevez alors de la société de gestion elle-même. Sachez que ces actifs se transmettent parfaitement de génération en génération, tout comme l’immobilier physique. Ainsi, vous pouvez conserver vos parts jusqu’à votre décès, et vos héritiers les recevront à leur tour par le biais de la transmission via la succession.

L’avantage de la pierre-papier par rapport aux produits d’épargne classiques, c’est avant tout ce qu’elle rapporte. La SCPI propose le meilleur rendement, qui est de 4% et plus – avec la possibilité même de profiter jusqu’à 6% en cas de souscription à l’une des plus performantes. Les OPCI quant à eux proposent un rendement moindre, mais sont plutôt utilisés à titre de diversification du portefeuille puisqu’ils contiennent des produits boursiers. Si vous approchez de l’âge de départ à la retraite, il vaut mieux réduire les risques et détenir moins d’OPCI dans votre portefeuille puisque leur valeur fluctue au gé de la santé du marché boursier. Idem pour les SIIC qui sont cotées en Bourse. Quant aux SCI, elles peuvent elles-mêmes contenir des SCPI et des OPCI, attention à leur sélection dans ce cas.

Si vous décidez de créer un portefeuille diversifié intégrant ces produits, consultez toujours un conseiller en gestion de patrimoine et réalisez les simulations qui s’imposent.