Mes droits
Publié le - 17 hits -

Passage à la retraite et revenus issus des SCPI

Si vous passez à la retraite dans bientôt quelques années, songez à sécuriser vos revenus et privilégiez les produits de placement à excellent couple rendement-risque, tels que les SCPI. Les sociétés civiles de placement immobilier deviennent un des produits préférés des investisseurs depuis plusieurs années en raison de leur haut rendement (environ 4% pour l’année 2020 et plus de 4.5% pour les années précédentes).

Les revenus issus des SCPI

Rappelons que ces actifs s’appuient sur de l’immobilier pour distribuer des revenus locatifs chaque trimestre. Ces revenus sont collectés par les sociétés de gestion. Ainsi, en investissant dans les SCPI, vous profitez de tous les points forts de l’immobilier sans avoir à vous soucier des contraintes qui y sont associées.

Maison, L'Accession À La Propriété

Les revenus locatifs appelés dividendes sont sécurisés dans la mesure où les SCPI utilisent un parc ultra diversifié : de l’immobilier résidentiel et des immeubles professionnels dont les locataires sont spécialisés dans différents secteurs d’activité.

Les modes d’investissement en SCPI

Pour préparer votre retraite, vous avez le choix entre acquérir vos parts en pleine propriété ou en nue-propriété.

  • L’acquisition en pleine propriété : elle permet de profiter immédiatement des revenus locatifs et de revendre les parts à tout moment.
  • L’acquisition en nue-propriété : vous vous abstenez de percevoir les revenus locatifs pendant une durée préalablement fixée. C’est l’usufruitier qui jouit alors des dividendes et ce, pendant toute la durée du montage. On parle de démembrement des parts de SCPI. La revente de ces dernières ne peut être possible tant que le démembrement est actif. Lorsque le montage prend fin, le nu-propriétaire en récupère l’usufruit et commence à profiter de ses dividendes. Afin de jouir pleinement de cette option, vous pouvez donc cibler la perception de vos revenus locatifs au moment de votre départ à la retraite.

Comment choisir votre SCPI ?

Étant donné l’ampleur de la crise actuelle, les investisseurs sont sur leur garde en ce qui concerne le choix de leur SCPI. Elles ont surmonté l’impact du krach certes, notamment au cours du premier semestre, à l’issue du confinement de plusieurs mois. Ce sont les SCPI résidentielles et celles dites ultra-diversifiées qui ont tenu le coup tout au long de la crise économique. Il vaut donc mieux prendre le temps de se pencher sur plusieurs critères pour choisir sa SCPI :

  • la composition du parc et des locataires
  • le rendement sur plusieurs années (soit le taux de rendement interne ou TRI)
  • l’expérience de la société de gestion et sa situation financière
  • l’historique de la SCPI (valorisation des parts, montant des dividendes, taux de distribution sur valeur de marché)
  • le report à nouveau (RAN) qui permet d’évaluer la capacité de la SCPI à continuer de fonctionner même en l’absence temporaire de versement des loyers.

Pourquoi choisir la SCPI pour préparer sa retraite ?

La SCPI est de l’immobilier avec de multiples avantages :

  • comme énoncé plus haut, la composition du parc est extrêmement diversifié, de même que les locataires, spécialisés dans différents secteurs d’activité. Les loyers sont donc plus ou moins garantis
  • la SCPI est plus liquide puisque ce sont les parts qui sont revendues sur le marché secondaire, et non l’immobilier. En cas de perte de valeur ou de déclin de la société de gestion, vous pouvez vous séparer de vos parts plus facilement
  • la SCPI peut être transmise aux proches en cas de décès
  • elle peut aussi être souscrite à travers une assurance-vie ; il s’agit d’ailleurs d’une option tout aussi intéressante permettant d’épargner sur le long terme pour une sortie en rentes viagères
  • le rendement de la SCPI est meilleur que celle de l’immobilier en direct
  • les risques sont répartis entre les différents investisseurs associés